A la découverte du

Bois de lune

Une communion ancestrale avec la Forêt

Parce qu’un secret jalousement gardé ne profite à personne, nous partageons avec vous la recette.

Le bois de lune

Le bois est un élément vivant. Nos aïeux ont toujours porté une attention toute particulière à la coupe des arbres. Le meilleur moment pour couper le bois se situe en lune descendante, mais pas n’importe lesquelles ! 

C’est durant la période dite hors sève, entre la chute des feuilles et le solstice d’hiver, que la coupe du bois est la plus profitable à sa conservation. L’arbre est ici en repos végétatif et le soleil descendant ; la présence de sève est donc à son minimum ce qui réduit considérablement le développement de moisissures et de parasites qui se nourrissent de sève.

Enfin, toutes les autres lunes descendantes qui se situent durant la moitié « hiver » de nos saisons, délimitée par les deux Équinoxes, sont valables pour un bois de lune, tout dépend de l’utilisation finale du bois et du moyen de sèchage. Les initiés privilégient également les jours de certaines constellations, suivant ce qui est recherché. Un bois coupé lorsque la Lune passe devant la constellation de la Balance par exemple, travaillera beaucoup moins.

Si le jour de la coupe est essentiel, le moment de la mise en œuvre l’est également. Une charpente ou un bardage posé au bon moment travailleront beaucoup moins par la suite. Il est donc judicieux de considérer l’aspect vivant du bois tout au long de son utilisation.

Le Calendrier lunaire est un outils qui met en lumière les périodes destinées à la coupe du bois et ce pour de nombreuses applications : la coupe, le bois d’œuvre, la charpente, éviter les parasites et la pourriture, éviter que le bois ne travaille trop, pour les outils, pour les résineux afin qu’ils ne s’écaillent pas, pour la mise en œuvre… autant d’applications détaillées de façon simple et compréhensible que vous pouvez retrouver dans le tableau « Bois » du Calendrier Lunaire.

Les meilleures périodes pour couper le bois de chauffage sont également indiquées. 

Les anciens bâtisseurs et leurs connaissances sur le Bois de lune

La fameuse Foret de Notre Dame de Paris

Ce savoir remonte à la nuit des temps. Hors de question pour nos ancêtres de gaspiller leur temps ni ce précieux matériau qu’est le bois. L’observation des rythmes lunaires était déjà essentielle.

On retrouve aujourd’hui d’anciennes charpentes vieilles de plusieurs siècles et toujours en état, alors que n’ayant jamais reçu le moindre traitement chimique. Cathédrales, Fustes, Chalets d’alpage, Fermes… Il est déplorable de voir que nos civilisations dites évoluées ne respectent plus ces rythmes et traite systématiquement le bois avec de nombreux produits chimiques, lesquels entraînent des pollutions que nous pourrions éviter.

Essayez donc de couper un bois de 300 ans, ou de le mettre au feu. Ca ne se coupe pas, et ça ne brûle pas ! Et pourtant, ce bois n’a subit aucun traitement chimique polluant.

Une civilisation dite évoluée technologiquement devrait savoir couper et respecter le bois !

On ne commande la Nature qu’en lui obéissant

Francis BACON